Quelle est la bonne période pour visiter Venise ?

Quelle que soit la période l’année, Venise est une destination très prisée du tourisme international

Le climat

La froidure relative de la saison hivernale, permet aux moins frileux de profiter pleinement, les jours ensoleillés, de tout le potentiel de visite de la ville. Il est néanmoins prudent de se munir de vêtements chauds et de coupe-vent.

Le printemps est une saison douce, agréable et naturellement ensoleillée. Les jours allongent, la nature, se réveille et les vénitiens se réapproprient la rue ou sortent leurs embarcations, le temps d’une ballade ou d’une partie de pêche.

Les étés, généralement chaud et assez humides connaissent quelques épisodes orageux sans grande conséquence. Le vent, venu de la mer Adriatique, tempère souvent les ardeurs du soleil généreux. Les débuts d’après-midi, sieste oblige, restent la période la plus calme. L’automne enfin est une période à la température agréable malgré des précipitations plus abondantes et des grandes marées qui peuvent spectaculairement submerger la place Saint Marc.

Du point de vue météorologique, la fin du printemps, le début de l’automne et dans une moindre mesure l’été, semble donc les périodes les plus propices au tourisme. Attention toutefois pendant les marées d’équinoxe de printemps et d’automne, les bottes sont obligatoires.

La fréquentation

La haute saison touristique s’étale du mois d’avril au mois d’octobre, avec une concentration proche de la saturation entre le 14 juillet et le 15 aout, lors des fêtes de fin d’année et pendant le carnaval. Pour la durée de cette manifestation, il est prudent de se renseigner auprès de l’office de tourisme avant de partir car l’accès à la cité est quelquefois régulé. Pour éviter les grandes foules, l’hiver (hors périodes de fin d’année et de carnaval), la période précédant Pâques et la fin de l’automne sont les plus indiquées.

Les fêtes et évènements

Venise est une ville riche en rendez-vous festifs de toutes sortes. Les fêtes religieuses, traditionnelles historiques culturelles ou sportives y sont très fréquentées et rassemblent, à l’instar du carnaval, de la Mostra du film et de la biennale d’art contemporain, une foule nombreuse et cosmopolite. De ce point de vue chacun pourra trouver la période en fonction de son gout.

La table, le logement et les visites.

Les périodes de haute fréquentation sont également celles pendant lesquelles il est le plus difficile de trouver une table de restaurant, un appartement, une chambre d’hôtel, un camping ou simplement une gondole disponibles. Il en est de même pour l’amplitude des files d’accès aux sites, musées et monuments les plus connus.

A l’inverse, il faut être plus vigilant aux disponibilités en hiver car beaucoup d’établissements choisissent cette période pour les fermetures nécessaires aux travaux ou congés annuels. Pour l’agrément de vie, il est judicieux d’éviter les mois de juillet et aout, afin de se garantir un accueil de meilleure qualité et plus décontracté.

En conclusion, la fin du printemps et le début de l’automne sont idéales pour leur douceur climatique et leur moindre fréquentation touristique. L’été plus chaud mais balayé par le rafraichissant vent de mer permet de ménager, entre les visites, d’agréables temps de farniente sur les plages. L’hiver enfin, bien que plus rigoureux reste agréable sous le soleil et offre une luminosité sans pareille aux adeptes de peinture et de photographie.